Sciatique

Sciatique et ostéopathie à Breuillet 91

La sciatique : définition et symptômes

Les causes

Que faire en cas de sciatique?

Comment éviter les récidives?

Sciatique et ostéopathie

Sciatique et ostéopathie à Breuillet 91La sciatique : définition et symptômes

Commençons par un rappel anatomique (cf image) :

  • le nerf sciatique prend naissance au niveau des lombaires et du sacrum ;
  • puis il suit une trajectoire descendente dans la fesse, l'ischio, le creux poplité, le mollet et le pied ;
  • sur son trajet, il innerve les muscles et les zones sensitives qu'il cottoie.

La sciatique est le nom donné à une névralgie du nerf sciatique, c'est à dire une inflammation. Elle est causée par une zone de tension sur son trajet qui va engendrer une douleur.

Le nerf sciatique a plusieurs racines et se divise en plusieurs ramifications. Selon la branche touchée, la douleur peut être localisée ou se propager sur une partie ou l'ensemble de son parcours. 

La douleur peut être accentuée à la toux, à l'effort ou dans certaines positions car la pression sur le nerf va être augmentée.

Le patient peut aussi avoir des sensations d'engourdissement et de perte de force musculaire (nerf moteur) ainsi que des sensations de fourmillement (nerf sensitif).

 

Les causes

Il existe différentes causes :

  • La hernie discale
  • Un blocage vertébral lombaire : qui est la zone de naissance du nerf sciatique où il peut être "pincé" (CF article : Lombalgie / lumbago)
  • Une tension fasciale sur son trajet : une zone de tension des tissus, dans l'environnement du nerf, peut comprimer le nerf en l'empêchant de glisser correctement dans sa gaine. Ces frottements vont provoquer l'inflammation. Les tensions fasciales sont causées par :
    • Un ​​​spasme musculaire : notamment le muscle piriforme sur lequel chemine le nerf sciatique au niveau de la fesse ;
    • Une lésion articulaire (vertèbre, bassin, hanche, genou, cheville, pied) ;
    • Des adhérences post-opératoires ; 
    • Des lésions post-traumatiques (musculaires, ligamentaires, tissulaires...).
  • ​La grossesse : La présence du foetus augmente la pression intra-abdominale et peut provoquer des tensions sur les lombaires et le bassin.

 

Que faire en cas de sciatique?

Si la sciatique est hyperalgique et/ou si elle est déclenchée suite à un accident ou un effort physique, je vous recommande de vous rapprocher de votre médecin (ou des urgences) pour avoir un avis médical et faire des examens complémentaires si nécessaire.

Les traitements médicamenteux "classiques" sont des anti-inflammatoires non stéroidiens (AINS) qui permettront de diminuer la douleur et l'inflammation associés à des myorelaxants pour favoriser la décontraction musculaire. Mais ils sont généralements insuffisants car l'inflammation provoque la douleur mais n'en est pas la cause. Il est donc important de chercher la ou les lésions qui provoquent la névralgie pour la calmer de manière durable. 

 

Remarque : En cas de prise d'AINS, restez au repos complet car ils "masquent" la douleur, vous n'y faites plus attention, vous augmentez l'inflammation sans vous en apercevoir et lorsque les médicaments cessent leurs effets, la douleur revient plus forte!

 

Les recommandations :

  1. Dès les premiers symptômes, prenez contact avec votre ostéopathe pour ne pas laisser l'inflammation s'installer ;
  2. Mettez vous au repos 24 à 48H maximum, en attendant votre consultation ostéopathique. La position allongée sur le dos avec les genoux fléchis atténue la douleur. Par contre , il est prouvé qu'une inactivité prolongée peut accentuer les symptômes. Il est important de reprendre une activité physique légère et régulière dès que la douleur devient surpportable, je vous recommande la marche et des étirements légers (sans atteindre le seuil de la douleur) ;
  3. Pendant les premières 48H, appliquez du froid sur la zone douloureuse pour calmer l'inflammation ; 
  4. Après 48H, favorisez le chaud pour aider la détente musculaire ;
  5. Vous pouvez également vous orientez vers la phytothérapie pour calmer la douleur, la gaulthérie est une huile essentielle intéressante mais il est préférable de vous rapprocher de votre naturopathe ou pharmacien pour vous conseiller sur ce sujet. 

 

Remarque : La prise en charge rapide par l'ostéopathe permet une baisse rapide et durable de la douleur. Une seconde consultation peut être nécessaire pour éviter une récidive précoce. 

 

Comment éviter les récidives?

Pour éviter les récidives, il est important :

  • De pratiquer une activité physique régulière : prilivigiez la marche au bus ou à la voiture, les escaliers à l'ascenseur... ;
  • D'entretenir sa musculature profonde par des exercices de renforcement de type "gainage" ;
  • De conserver sa souplesse par des étirements réguliers ; 
  • De consulter de manière préventive votre ostéopathe pour déceler les lésions et les corriger avant qu'elles ne deviennent douloureuses.

 

 

 

 

lombalgie ostéopathie lumbago sciatique hernie discale