Les conseils à suivre après une consultation d'ostéopathie

consultation ostéopathie à Breuillet et Forges les Bains 91Une séance d'ostéopathie ne se suffit pas toujours à elle-même, pour un rétablissement rapide et durable de son état de santé, il est nécessaire de suivre certains conseils : explication ! 

L'ostéopathie et l'effet rebond

L'objectif de l'ostéopathe est de scanner votre corps à la recherche des zones de tension, de fixations, de perte de mobilité. Une fois localisées,  votre ostéopathe corrige ces lésions par la mise en place de différentes techniques qui doivent entrer dans un traitement global.

L'ostéopathie ne cherche pas à masquer un symptôme en traitant une zone unique correspondant à la douleur mais à restituer l'ensemble de la mobilité afin que le corps utilise sa fonction d'auto-guérison pour retrouver son état de santé optimal, son équilibre propre.

En quelque sorte, nous pouvons dire que l'ostéopathe cherche à libérer des zones clés pour permettre au corps de se libérer... autrement dit après le travail de l'ostéopathe, c'est au tour de votre corps de travailler !

De manière générale, à la fin de la consultation d'ostéopathie, les patients ressentent un soulagement, une libération, ou, bien encore une sensation de légèreté... mais il est possible que par la suite, ils ressentent des effets secondaires comme un ressaut de la douleur, des tensions musculaires (type courbatures)... C'est ce que l'on appelle l'effet rebond qui correspond à l'effort fourni par votre corps pour retrouver son état de santé.

 

Le repos mais aussi le mouvement !

Suite à une séance d'ostéopathie, il est souvent recommandé une période de repos de 2 à 3 jours. Selon les patients, l'effet rebond survient entre 24 et 72H post-consultation.

Le repos : oui... mais l'immobilité : non!

La phase de repos est indispensable, surtout en cas d'inflammation, car l'inflammation sera entretenue pour les gestes forcés et contraints, mais le repos  ne veut pas dire rester immobile dans un lit ou un canapé. Le repos signifie ne pas demander des efforts excessifs à son corps. C'est-à-dire, pas de mouvements en force ou répétitifs (donc pas de sport !), pas de posture asymétrique prolongée (donc pas de bricolage ou jardinage)...

Par contre, il est recommandé de faire des mouvements doux afin de conserver la mobilité acquise lors de la séance et aider les muscles à se détendre. Pour cela, il est possible de faire de la marche (promenade non sportive !), des étirements et de mobiliser doucement les articulations de manière contrôlée. Votre ostéopathe vous conseillera les exercices spécifiques à votre problématique en fin de consultation.

Le froid ou le chaud ?

Bien souvent, les patients ne savent pas quand appliquer du froid ou du chaud en cas de douleur.

  • Le froid

Le froid a un effet anti-inflammatoire local naturel et doit être appliqué le plus rapidement possible suite à une contusion (coup, choc, traumatisme, entorse...). 

Pour cela, vous pouvez utiliser une poche de froid qui se conserve au congélateur ou une bombe de froid, souvent utilisée en milieu sportif mais qu'il faut manier avec précaution pour éviter le risque de brûlure!

Il est aussi possible d'utiliser un sac de petits pois congelé, de mettre des glaçons dans un torchon humide...

Le froid doit être appliqué sur la zone du choc pendant 10 à 20 minutes, plusieurs fois pendant 24 à 48H.

Attention à ne pas mettre de glace directement sur la peau !

 

  • Le chaud

Le chaud permet le relâchement et la détente musculaire.

Pour cela, vous pouvez appliquer des baumes ou patchs chauffants, utiliser des bouillottes ou des colliers de graines qui se réchauffent au micro-onde... selon la zone à relâcher, il faudra utiliser le moyen le plus pratique !

Le chaud sera donc le plus souvent conseillé en fin de consultation pour permettre le relâchement des dernières tensions musculaires.

Autres conseils spécifiques

Selon la problématique rencontrée, voici d'autres astuces pour diminuer rapidement la douleur et consolider le travail de votre ostéopathe : 

  • L'hydratation : le fait de boire permet d'éliminer les toxines du corps qui se stocke dans vos muscles. Je ne vous conseille pas de boire plus après une séance d'ostéopathie mais je vous rappelle qu'il est important de s'hydrater régulièrement, tous les jours de l'année et pas seulement après votre visite chez votre ostéopathe !

  • L'Arnica, sous forme homéopathique ou d'huile peut être utilisé pour les douleurs musculaire ou suite à un choc/traumatisme. Son action est donc intéressante suite à un traitement ostéopathique pour contrer l'effet rebond qui peut-être algique et engendrer des courbatures musculaires.

  • Les huiles essentielles sont une bonne alternative pour agir sur la douleur avec notamment la Gaulthérie qui aura une action anti-inflammatoire. Attention les huiles essentielles doivent être diluées, si vous les utilisez pour la première fois, demandez conseil à un professionnel !

  • Traitements pluridisciplinaires : dans certains cas, votre ostéopathe sera amené à vous orienter vers un confrère pour une prise en charge pluridisciplinaire pour améliorer votre rétablissement. Parfois, il peut être intéressant d'associer le traitement ostéopathique à un traitement de kinésithérapie ou un traitement médicamenteux. Pour cela, il vous faudra une ordonnance de votre médecin traitant pour adapter le traitement médical à votre pathologie et à vos antécédents médicaux.

conslusion

L'ostéopathie est une discipline qui permet d'activer l'auto-guérison du corps, ce qui peut parfois entraîner un effet rebond.

Votre ostéopathe terminera toujours la consultation en vous indiquant le temps de repos, les étirements et les postures à adopter. Il pourra également vous orienter vers un autre professionnel de santé pour compléter le traitement si nécessaire.

ostéopathie étirements posture consultation